Mon RAW et le vôtre ! Édition du 19/10/2015 (1re partie)

Tiens tiens, l’envie me prend de vous parler de lutte, plus particulièrement de l’émission-phare de la WWE, Monday Night RAW. En fait ce que j’ai envie de faire c’est de vous parler de mon RAW, ma façon de le voir, mon interprétation et mes conclusions…si le coeur vous en dit, vous commenterez avec vos impressions à vous de votre RAW.

Comme la formule « Hits and Misses » chez les anglos ou encore chez nous, écrite avec brio par Bertrand Hébert la chronique « Ce que j’aime/Ce que j’aime moins » sur Lutte-Québec.com existe déjà, je vais plutôt y aller d’une formule segment par segment avec les résultats et mes réflexions.

Est-ce que j’en ferai une chronique hebdomadaire? Aucune idée, on commence par une première fois et on verra pour la suite si l’intérêt y est mais surtout, si le temps, de mon côté, est au rendez-vous!

Je ferai le tout en 2 parties, question de vous donner le temps de digérer la première et de me donner le temps d’écrire la 2e 😉

On commence donc, Mon RAW édition du 19 octobre 2015 (1re partie)

Segment no. 1-A : Stone Cold Steve Austin ouvre le spectacle!

Effet nostalgie assuré en ce début de RAW, dès les premiers sons de vitre brisée la foule est en liesse et attend de voir ce que son héro fera de son retour sur un ring de la WWE puisque rien sauf la rumeur de son apparition n’avait été annoncé officiellement.

On a donc droit à du SCSA, les doigts d’honneur et la bière en moins, c’est à dire quelques sacres, une catchphrase (I said so) et des « What? » à profusion, le tout afin de présenter l’Undertaker à la foule de Dallas avant selon SCSA, son dernier Hell in a Cell.

Mon opinion : Décevant, à part la nostalgie, ça m’a paru téléphoné comme apparition, j’ai eu l’impression d’un gars qui avait dit OUI à VKM seulement dans un échange de bon procédé « Plug mon show, j’plug le tien pis that’s it that’s all » d’ailleurs au moment de nous lancer son célèbre  »Bottom Line caus’ Stone Cold said so » on a eu droit à un « Enough of this bullsh*t » qui en disait long selon moi, qui plus est, aucune interaction entre les 2 monstres sacrés, Austin prenant le chemin du vestiaire pendant la longue entrée de l’homme d’outre-tombe.

Segment no. 1-B : S’en suit la tirade de UT pour promouvoir Hell In A Cell et l’arrivée impromptue de la bête, Brock Lesnar accompagné de son mentor, Paul Heyman et un face à face sur le ring écourté pour nous agacer et nous donner envie de commander le Network ou le PPV. Heyman et Lesnat quittent en se disant qu’ils venaient de reprendre l’avantage psychologique sur le Deadman.

Mon opinion : Intense, pas mauvais du tout mais personnellement, je n’ai jamais été un grand fan des tirade de Taker, j’apprécie toujours sa voix grave et son ton sérieux mais à mon goût, j’ai toujours préféré les discours à la Austin, Rock ou HBK à ceux des Kane, UT et même Wyatt…chacun ses goûts.

Ceci dit, ç’a fait le travail pour nous vendre le gala de dimanche prochain, sans plus.

Segment no. 2 : Cena + Dudley Boyz vs New Day.

Résultat : Victoire sournoise de New Day quand Woods profite de la distraction et surprend Devon avec un p’tit paquet.

Mon opinion : Bon match, entrée toujours aussi divertissante de New Day qui se permet même un entorse à la PG Era en osant le mot « sas » dans leur intro, Cena nous surprend (Encore) d’un saut de la 3e corde jusqu’au plancher sur Big E et bien sur, on revient sur l’effet nostalgique mais toujours bienvenue de la table sur Woods par Team 3D.

Segment no. 3 : Nikki Bella + Alicia Fox vs Sasha Banks et Naomi

Résultat : Victoire pour Nikki et Fox quand la Bella y va de son Rack Attack sur Alicia.

Mon opinion : Bien que les combats féminins ne sont plus pour moi l’occasion idéale pour une pause-toilette ou cigarette, sauf exception je ne prendrai pas plus de votre temps sur ceux-ci à moins d’un développement innatendu, je me contenterai donc de parler de belle performance des participantes et qu’en bout de ligne, malgré la défaite, on garde intacte le rayonnement de The Boss Sasha Bansk qui est clairement le choix du public.

Segment no. 4 : HBK Shawn Michaels fait son entrée sur le ring, interrompu un peu plus tard par le champion WWE Seth Rollins!

Pour la Xe fois ce soir, l’effet nostalgie est au rendez-vous, HBK toujours aussi coloré et charismatique se permet même de prendre une petite bouchée de pizza d’un fan aux abords de la rampe, bouchée qui semblera restée coincée dans la gorge de Michaels tout au long de son allocution, ce qui n’enlève rien à sa performance, égal à lui-même comme toujours.

Arrive donc Seth Rollins qui reproche à HBK de ne pas suivre les directives de HH (Qui étaient selon lui de le présenter à la foule) s’en suit un dialogue divertissant entre les 2 avec comme point de mire Seth qui s’auto-proclame HBK V.2.0 etc etc etc…pour nous mener au prochain segment, le combat de Rollins contre Ryback.

Mon opinion : J’adore le Heartbreak Kid et j’aime tout autant Seth Rollins alors segment réussi pour ma part, ne serait-ce que pour la façon adroite de laisser germer dans l’idée des partisans la comparaison entre les 2 protagonistes, de mon côté c’est une comparaison qui me semblait évidente en ce qui a trait au personnage et à leur travail sur le ring mais je trouvais qu’on en parlait pas assez de cette ressemblance, c’est donc chose faite, reste à voir si maintenant qu’on en parle ouvertement, on continuera dans la même veine.

Segment no. 5 : Ryback vs Rollins

Résultat : Victoire de Rollins avec le pedigree.

Mon opinion : Rien à signaler, match sans histoire, victoire rapide et sans équivoque du champion.

-Fin de la 1re partie, on se donne rendez-vous sous peu pour la 2e ! (Maintenant disponible ici 2e partie)

Vous pouvez, comme toujours, réagir sur notre Forum

El Cloun

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *