Bilan des dernières acquisitions de Bergevin (et de certains rappels)

Bonjour.

Je sais que je suis un peu en retard, mais à ma défense, le texte traînait depuis déjà quelques jours dans mon ‘inbox’, avec une mention « à envoyer ». Ça aurait l’air que je ne me suis pas assez averti à mon goût … Anyway.

Les acquisitions

Au sujet de Davidson, je n’ai pas l’impression qu’on a vu son plein potentiel. Et je ne connais pas les plans du DG pour lui l’an prochain. Par contre, s’il devient l’heureux élu lors du repêchage d’expansion, c’est un bien pour un mal. En premier lieu, c’est comme perdre David Desharnais. Un joueur autonome sans compensation. Ce n’est pas la fin du monde. Ensuite, si Davidson permet de protéger des joueurs plus importants (Benn par exemple), c’est un plus pour l’organisation. Encore-là, c’est comme si Desharnais te permettait de protéger des défenseurs plus intéressants. On peut dire que le petit viking aura travailler jusqu’à la fin pour la cause du Canadien. Sinon, Davidson sera encore 6 ou 7e défenseur l’an prochain. Ce qui n’est pas si mal.

À propos de Steve Ott, je dois mentionner que je ne me souvenais pas qu’il était aussi fatigant. Son coup de patin lui permet « d’être dans la face » de l’autre équipe et son « trash talk » semble au point pour les séries. Est-ce qu’il y a une place pour lui à Montréal l’an prochain? J’en doute mais on ne sait jamais avec Bergevin. Son jeu en séries pourrait dicter la suite des choses.

Au sujet de Martinsen, je dois avouer que je ne le connaissais pas trop auparavant. Mais son style convient bien au Canadien. Des joueurs avec son gabarit qui possèdent son coup de patin, il n’y en avait pas à Montréal. Il pourrait vraiment prendre la place de Flynn l’an prochain. Surtout si ses demandes salariales sont raisonnables.

À propos de de King, j’avais déjà mentionné que je croyais que Bergevin pourrait lui offrir un contrat pour l’an prochain et que c’était le genre de joueur que le DG affectionnait. Rien n’est moins certain pour ce joueur autonome sans compensation concernant son avenir à Montréal. Son adaptation à la conférence de l’Est ne s’est pas déroulée comme prévu, j’imagine. Il faut croire que la transition n’est pas aussi facile qu’à première vue. On verra sa vraie valeur en séries.

Au sujet de Benn, je ne vois comment Bergevin pourrait risquer de l’exposer au repêchage d’expansion. Il répond à tous les critères. Il joue des deux côtés. Il est assez rapide, physique et engagé. Et son contrat est assez facile à absorber. Même que si Bergevin fait une tentative pour une prolongation de contrat, ça ne devrait pas coûter trop cher pour conserver les services du barbu défenseur pour quelques années supplémentaires.

Enfin, pour ce qui est de Nesterov, j’ignore si c’est en raison des blessures (ou le fait que son anglais soit encore approximatif), mais son intégration dans le moule montréalais n’est pas encore complétée ou ne le sera jamais. Est-ce qu’on va le revoir avec le Canadien la saison prochaine? Je crois que tout va dépendre du repêchage d’expansion et du joueur réclamé. (Les mouvements de personnels causent toujours des répercussions dans l’organigramme d’une équipe de hockey, surtout quand ils sont à sens unique). Sauf que les chances de revoir Nesterov sont faibles à mon avis, même si la situation des défenseurs à Montréal est loin d’être résolue pour la saison 2017-2018.

Les rappels

Lindgren

J’ai aimé ce que j’ai vu et j’ai apprécié ce qu’ils ont fait avec lui. Même après le rétablissement de Montoya, ils ont décidé de le garder avec le grand club, question de lui donner au moins un match dans la LNH cette saison (et de reposer Price). J’imagine que c’est une forme de récompense pour sa saison avec les Ice Caps. En plus, à cet âge-là, c’est comme un bonus de fin de saison. Ce sont de gros montants qui sont en jeu. La différence est grande entre le salaire AHL et NHL. Même pour une semaine. C’est bon pour la stabilité. J’ai hâte de voir la suite de son histoire à Montréal.

Hudon

J’ai moins aimé comment la direction a traité Hudon cette saison. Pourtant, l’ancien Saguenéens fait tout ce qu’on lui demande sur la glace et à l’extérieur. Je comprends la tangente que veut prendre l’organisation. Il semble que Bergevin tente de mieux entourer les petits joueurs talentueux de son équipe. Par contre, le message envoyé pourrait être nocif à moyen et long terme. Pas seulement pour Hudon mais pour les autres jeunes joueurs du club école. En apparence, la performance n’est pas toujours pris en considération …

McCarron

La direction a fini par lui faire de la place. Son rôle semble maintenant défini au sein du 3e ou 4e trio. Par conséquent, ce n’est pas en se battant contre des « goons » professionnels dans la AHL qu’il va poursuivre son apprentissage. Et ce n’est pas en le laissant dans une culture perdante qu’il va apprendre à devenir un gagnant. En même temps, il a encore des carences au niveau de sa rapidité de son exécution et de son coup de patin. Sa capacité d’adaptation pourrait lui permettre de bien s’intégrer dans la formation l’an prochain. Mais le travail estival demeure la clef. Il doit améliorer son explosion sur patin. On devrait le voir en séries.

Lernout

Le jeune m’a beaucoup impressionné. Bon coup de patin. Bonne implication physique. Bonne première passe. Et à voir son temps d’utilisation (en moyenne 19 minutes de jeu par matchs pour les deux matchs qu’il a disputés), je me dis que la direction a sans doute des plans concrets pour le défenseur manitobain dans un avenir rapproché. Peut être même l’année prochaine.

Le changement d’entraîneur

Therrien

Bergevin devait réagir. On vient de le voir à Los Angeles. Le DG est parti en même temps que le coach. Je ne suis pas certain que ce n’est pas la conclusion qu’aurait connu les deux amis, mais force est d’admettre que c’était la bonne décision. D’abord, pour la qualité du candidat (Julien), mais ensuite pour fouetter les troupes et donner une impulsion à cette fin de saison qui se donnait des apparences d’une reprise d’un mauvais film de série B.

Au bout du compte, dans des situations comme celle-là, les options ne sont pas nombreuses. Soit le coach perd son emploi. Soit le DG perd son emploi (et le coach vit sur du temps emprunté en attendant la décision du nouveau DG). Soit le DG et le coach se font congédier. Si vous êtes Bergevin, vous choisissez quelle option? Poser la question c’est y répondre. Bien entendu, les résultats sont responsables de la longévité de la vie d’un coach, mais clairement Therrien avait terminé son cycle à Montréal et avant qu’il ne soit trop tard pour le club et avant de perdre lui-même son emploi, Bergevin a pris la décision qui s’imposait.

Est-ce que les nombreuses transactions auront un poids dans les succès (ou les insuccès) de l’équipe en séries cette année? Attendons de voir la suite des choses pour connaître l’impact direct de toutes ces décisions … Rule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *