Ce fut Smackdown! (15/01/19)

Becky arrive, de fait demander si elle est prête pour Asuka, ce qu’elle va aller répondre dans le ring. En chemin, elle prend une gorgée d’une concoction faite par Heavy Machinery, avec des crêpes de New Day, qu’elle qualifie de faible…

Elle se dit prête bien sûr, mais la division croit que ce qu’elle fait est un coup de chance. Connecter avec la foule, être the man, c’est facile dit-on, jusqu’à ce qu’elles essaient de le faire. Il y en a qui disent qu’elle n’est que de la poudre aux yeux, mais elle livre la marchandise.. En comparaison avec Asuka, qui s’est présenté à WM l’an dernier invaincue, et qui en est sortie défaite, et est disparue pendant 6 mois. Et c’est Asuka qui demande si on est prêt pour elle?

Asuka vient pour la rebuffade. Becky c’est un buzz, un moustique, mais pas de dard. Mais après RR, elle ne sera plus dans l’ombre de Charlotte, elle sera plutôt dans celle de Asuka.

Pour diffuser la tension – disons plutôt interrompre un bon segment, les Iconics viennent faire on ne sait pas trop quoi, et Becky décide de montrer à Asuka c’est quoi le buzz et d’affronter une des deux Iconics, et c’est Peyton Royce qui va y goûter. Bien que Peyton a eu ses moments de contrôle, Becky l’emporte avec le Disarmer.

Dès la fin du match, Asuka est dans le ring et elle est en furie, criant… en japonais. On suppose bien qu’elle veut faire comme Becky, et alors que les Iconics semblent quitter, Asuka va chercher Billie Kay et l’envoi de force dans le ring pour un combat. Celui-ci est à sens unique et très court, alors que le Asuka Lock est rapidement appliqué.

Et après un autre face-à-face dans le ring, on est interrompu par AJ qui se pointe sans avertissement, fait le tour du ring et quitte en montant à travers la foule, et se trouve devant les concessions, pour répondre à ce que disait Daniel la semaine dernière. Il faut laisser les gens faire ce qu’ils veulent, ils sont là pour les voir, et ils dépensent leur argent pour se faire. Et alors qu’il lance des cadeaux dans la foule, DB attaque et c’est la foire qui se termine quand AJ fait passer DB à travers une table remplie de hot-dogs et que la sécurité s’en mêle.

Jimmy Uso reçoit un cadeau. Alors qu’il pense que s’est de Naomi, comme leur anniversaire est demain, c’est plutôt la clé de la chambre d’hôtel de Mandy qu’il reçoit… Mandy  qui dit plus tard à Sonya qu’elle veut détruire leur mariage tellement elle hait Naomi… Et Jimmy semble mordre à l’hameçon alors qu’on voit qu’il s’y rend plus tard. Il veut arrêter Mandy en fait, et alors qu’un photographe vient prendre des photos en courant, Mandy lui dit qu’elle veut détruire Naomi.. Jimmy y pense, sort de la chambre et, oh surprise (…), Naomi arrive pour en découdre avec Mandy. Du chamaillage typique, Mandy se sauve avant qu’il ne se passe rien de spectaculaire. Du bon vieux pré-enregistré, qui ne vaut vraiment pas grand chose…

Samoa Joe contre Mustafa Ali n’a jamais débuté, alors que Joe, enragé, s’est amusé à détruire Ali et ce à répétition avant que ça ne puisse débuter. Il le fait tomber du coin, l’a lancé dans 2 poteaux et dans la barricade. Et Joe mentionne par la suite que ce n’était pas une attaque, mais bien une déclaration. Le Rumble, il va l’emporter, aussi simple que ça, et les champions sont ensuite dans sa mire.

Rey Mysterio contre Andrade (ils ont décidé de couper son nom on dirait. Plus de Cien, plus de Almas). Une clinique de lucha libre, lutte et contre lutte, et contre contre lutte. C’est Zelina qui vient distraire Rey, permettant à Andrade de le faire tomber du 3è câble, assis sur le coin, et lui appliquer son Hammer Lock DDT pour le tomber. Un vrai 5 sur 5 pour ce combat.

Bestie birthday bash, un party pour la fête de Shane que Miz a monté. Shane n’est pas à l’aise avec les fêtes, mais Miz n’est pas en reste.. Il y’a des gâteaux, des cadeaux, dont des souliers, un montage vidéo des moments spectaculaires de Shane, et de leurs « moments » en équipe. Tout pour l’amadouer quoi. Et Shane a toujours rêvé d’être champion par équipe, ce que Miz promet pour RR. Les champions en question, The Bar, se pointent et après un peu de bla bla, Shane dit que le Brogue Kick sournois de la semaine passée, c’était son genre, mais que ce soir, il devrait se battre contre Miz, montrer qu’il est vraiment.. Miz n’est pas habillé pour ça, mais Shane hype son partenaire, il veut ça comme cadeau de fête, et c’est ça qu’on a comme (court) Main Event. Avec les gâteaux tout près du ring. Alors il fallait seulement deviner qui allait être l’heureux élu. C’est Cesaro qui y passe, après avoir donné une droite à Miz, Shane va le chercher et le fait tomber à reculons dans le gâteau, et la table bien sûr. Et Miz en profite pour surprendre Sheamus et l’enrouler pour la victoire. Sheamus cherche à se venger après le fait, mais Shane intervient, et après un Skull Crushing Finale, Sheamus reçoit un Coast to Coast à travers un autre gâteau de la part de Shane pour conclure le show.

—–

Le party était un peu trop long. Le segment dans l’hôtel faisait 1980. Nakamura? Rusev? Toutes les autres femmes, où est-il tous?… On aurait pu avoir plus d’action avant la RR, au lieu de mauvais segments comme ça.
Mais on a eu Mysterio/Andrade. Une chance, car sinon, il n’y avait pas de lutte dans le show, ou presque.. 6 sur 10, au plus, et c’est vraiment à cause de Mysterio et Andrade que je donne la note de passage…

— Nebka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *