Ce fut Smackdown!… à Montréal! (1er mai 2018) – Nebka

Après RAW lundi, c’était au tour de la gang de Smackdown de se pointer au Centre Bell pour faire le show!

Et comme El Clown, j’y étais pour les deux shows en direct, et c’est une autre perspective de voir le show « de l’intérieur », et non pas le produit fini qui se retrouve à la télévision. Et c’est vraiment différent. Des fois à la télé, c’est un peu blasant, endormant même, mais en direct c’est autre chose, une autre perspective, un tout autre animal!

Lundi, mis à part le combat entre Rollins et Balor qui nous a réellement démontré que ces deux-là vont en découdre longtemps si on les laisse aller, il y a eu peu à se mettre sous la dent au niveau action du show. Mais le Blue Brand n’avait pas encore fait son show! Avant même le premier combat de SD, alors qu’on a eu droit à Rusev Day contre les Usos comme pré-show – victoire des Usos – il y avait eu quasi autant d’action dans le ring que la veille pour moi. Et après l’ouverture du show, on peut dire que SD avait déjà eu le dessus côté action.

Miz TV a ouvert le show avec Miz qui – après avoir répondu à la foule et ses chants de « On veut Maryse » qu’il avait amené Maryse à Hollywood – dit à Seth Rollins de bien se tenir car il va lui reprendre son dû dimanche, et puisqu’il ne s’est jamais présenté la semaine dernière, il bannit Daniel Bryan de son show – bien que Big Cass a eu son mot à dire là dedans. Il reçoit ensuite Jeff Hardy et ensuite Randy Orton qui vont s’affronter dimanche et il essaie de les monter un contre l’autre, mais les deux vétérans ne se laissent pas faire, et on semble plutôt se diriger vers une démolition de Miz, jusqu’à ce que Shelton Benjamin vienne ajouter son grain de sel, puisqu’il a battu Orton la semaine dernière… Après une brève échauffourée, on débute l’Action avec un Teddy Long Special!

Jeff Hardy et Randy Orton contre Miz et Shelton Benjamin. Victoire de Orton et Hardy, lorsque Orton fait subir un RKO à Shelton, puis passe le relais à Hardy pour un Swanton Bomb pour le tomber. Et après la cloche, la vipère attaque bien entendu, out of nowhere, un RKO pour Hardy aussi en prévision de leur combat pour le titre US dimanche. Un excellent combat par équipe.

Après une entrevue en coulisses en coulisses avec les IIconics et Carmella, on voit The Bar rencontrer New Day, et un combat se dessine quand Shaemus lance un challenge… à Xavier Woods. Puis c’est Rusev, English et Lana qui viennent faire leur tour à l’écran, alors que Lana essaie de faire réaliser à son mari qu’il est meilleur que ce qu’il fait depuis un certain temps, et que quelque chose le retient surement, i.e. English…

Big Cass dans le ring pour une promo pour son combat contre Daniel Bryan dimanche, avec un faux DB qu’il va s’amuser à détruire une fois sa promo terminé. Les chants de « On s’en calisse » résonnait dans ma section. Je ne sais pas si Big Cass va marcher en solo, mais peut-être pas avec ce genre de promo.

Au tour de AJ d’être en entrevue dans le ring, car Shinsuke veut qu’il s’excuse pour l’attaque après le combat à GRR. Aucune excuse bien sur, et puisque leur combat de dimanche est maintenant sans disqualification, il va possiblement s’amuser à briser les règles comme Shin le fait depuis quelques semaines… Il est interrompu par Samoa Joe qui vient lui dire qu’un fois qu’il aura endormi le Big Dog Roman Reigns ce dimanche, il s’en vient pour le titre, qu’il soit autour de sa taille ou de celle de Shinsuke. Et justement, c’est la musique de Shin qui se fait aller, et avec Joe sur la rampe et AJ dans le ring, il apparaît…. out of nowhere, dans le dos de AJ pour un Xième coup bas, suivi de beaucoup de provocation de Shin à AJ, et finalement un Kinshasa.

Shaemus contre Xavier Woods. Victoire de Woods par petit paquet, après que Cesaro, Kofi et Big E en aient décousu hors du ring et causer assez de distractions pour permettre le tomber de Woods. Franchement, un très très bon combat pour ces deux-là.

Paige dans son bureau avec ses anciennes collègues de Absolution. Alors qu’elles pensent qu’une d’elle aurait droit à un combat pour le titre, c’est plutôt contre Becky Lynch que Mandy Rose va se battre la semaine prochaine. Alors que les filles veulent que Paige contourne les règles, pour elle Absolution c’est maintenant de l’histoire ancienne…

Becky, Charlotte et Asuka contre Carmella et The IIconics. Victoire de Becky, Charlotte et Asuka, lorsque Asuka fait subir le Asuka lock à Peyton Royce. Encore là un très bon combat. Asuka est un méchant dynamo, ne vous mettez pas dans son chemin quand elle arrive à toute vapeur! Et le saut de lune de Charlotte est quelque chose à voir!

C’était la fin pour SD Live, mais pas pour la soirée!

205 Live: les poids légers savent y faire eux aussi!

–  Brian Kendrick et Jack Gallagher ont battu Akira Tosawa (un autre petit dynamo japonais!) et Hideo Itami, Itami se fâchant contre son ami Tozawa après le combat, son heel turn étant déjà bien amorcé.
– Buddy Murphy a battu un jobber (nommé Liam Louie de ce que j’ai vu en ligne) par arrêt de l’arbitre après que Murphy ait donné 3 Power Bombs de suite sans relâcher le jobber. Percutant, c’est le moins qu’on puisse dire! Après le combat, Cedric Alexander se pointe et c’est la mêlée entre les deux et ça va se poursuivre à l’arrière, alors que les chants de « Thank you Jobber » résonent!
– Drew Gulak a battu Kalisto par soumission, vengeant sa défaite de la semaine dernière. Un excellent combat! Gulak au sol est très très solide, et Kalisto dans les airs est hallucinant!

Et une fois les caméras éteintes, on a eu droit à un dark Main Event entre  Shinsuke Nakamura et Daniel Bryan! Là aussi un très bon combat, bien que trop court à mon goût bien sûr, une douzaine de minutes environ, combat qui s’est terminé lorsque Shin a asséné sa nouvelle spécialité à DB, un coup bas. Disqualification et victoire pour Daniel B. Et Shin qui se demande pourquoi il se fait disqualifier quitte, pour arrêter et milieu de la rampe et se dire que finalement, il n’a pas donné son Kinshasa… Mauvaise idée de revenir, car DB s’en attendait et il lui donne une paire de genoux au visage pour sa peine, et pour terminer la soirée sur une bonne note.

En fait, la dernière note de la soirée fut Daniel Bryan qui entraîne la foule dans un « Yes » commun avant de quitter – mais en fait, il nous demande auparavant ce qu’on dit, car il a bien remarqué qu’on ne disait pas « Yes »… Alors c’est en fait un « Oui » commun auquel Daniel Bryan a dit merci à tous et à la prochaine.

Avec les deux foules en feu auquel ils ont eu droit – je pense que la foule a vraiment fait que le show de RAW lundi était bien meilleur que ce qu’il y avait eu dans le ring -, espérons que les têtes pensantes ont pris note que Montréal, c’est une place qu’il faut visiter plus souvent pour faire des shows live!

— Nebka

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *