DD est-il maintenant devenu un boulet pour son équipe???

Bon début de soirée à tous!

Il est rare que j’écrive un sujet en soirée, je préfère normalement le faire en matinée quand je suis plus reposé. Mais aujourd’hui j’ai eu une discussion avec un ami concernant un sujet sur lequel je me proposais justement d’écrire quelque chose, et depuis plus moyen de me le retirer de la tête, alors si je veux être capable de dormir cette nuit, aussi bien me vider la tête en le pondant sur la toile.

Il y a quelque temps je n’aurais cru qu’un jour j’écrirais ce que je me propose d’écrire, mais un jour il faut bien se rendre à l’évidence, et Desharnais n’est plus le joueur utile au Canadien qu’il a été quand il a fait le grand saut dans la ligue en compagnie de son bon ami Pacioretty.

Quoique j’admire le courage et la persévérance dont le petit joueur a su démontré tout au long du cheminement qui l’aura amené dans le grand circuit, afin de faire fi aux embuches et préjugés dont tous les joueurs de petites tailles sont victimes dans ce monde tellement macho, aujourd’hui il n’a tout simplement plus sa place dans une formation qui anticipe se battre pour les grands honneurs au cours des prochaines années.

Remarquez bien que je ne dis pas qu’il n’a plus sa place dans la ligue, mais se dénicher un poste dans une équipe de milieu ou bas de classement est une chose, et s’en dénicher un dans une équipe qui désire se mesurer aux meilleurs en est une autre et c’est justement là que le Canadien est rendu.

DD n’est pas le premier petit joueur à jouer dans la LNH, nous n’avons qu’à penser au nouveau retraité St-Louis ou encore à Théoren Fleury, mais tous les petits joueurs qui ont un jour évolué dans la ligue pour des équipes championnes, ont été capable de le faire à cause de performances offensives bien au-dessus de l’ordinaire ce que DD semble tout à fait incapable de faire.

À sa première année complète avec le Canadien, il avait réussi à se forger une production de 60pts (16-44) le minimum qu’un joueur comme lui se doit d’offrir à ses employeurs. Pour moi, un joueur aussi unidimensionnel que ne l’est Desharnais, sans nécessairement optenir une moyenne de un point par match, se devrait d’au moins présenter une fiche entre 65 et 75pts. Surtout quand il passe le plus clair de son temps sur le 1er trio de l’équipe, qu’il a la chance de jouer sur tous les avantages numériques et qu’il est le 3e attaquant le plus utilisé par son entraineur avec en moyenne 17.14 temps de jeu par partie.

Il devient tout à fait impensable que le Canadien vise plus haut avec un joueur de centre comme DD sur son top 6. Car comme je le disais, en plus d’avoir passé presque toute la saison sur le 1er trio en compagnie d’un joueur qui a marqué 37 buts, d’avoir pu bénéficier de plus de 17 minutes de temps de glace par match, d’avoir participé à presque tous les PP de son équipe, Desharnais n’a pu faire mieux qu’une production de 48pts, dont seulement 14 buts ce qui est beaucoup trop peut pour un joueur évoluant à sa position.

On le sait tous, le hockey est un « business », et à un moment donné qu’en on veut passer à un autre niveau on doit apprendre à mettre de côté les sentiments et y aller avec ce qui s’avère être le mieux pour l’équipe, et présentement avoir Desharnais sur le top 6 du club afin de piloter l’un des 2 premiers trios est loin d’être l’idéal pour le Canadien qui voudrait maintenant batailler avec les meilleurs. Car en plus de nous offrir des performances bien en deçà de ce que l’on pourrait normalement s’attendre d’un joueur évoluant à ce poste, quand il est victime de baisses de régime, il force l’entraineur-chef à utiliser Plekanec sur la 1ère unité et alors le Canadien devient une équipe avec 2 joueurs de premier plan qui n’évoluent pas où ils le devrait.

Je tiens ici encore une fois à préciser que ce texte n’est par une attaque en règle contre le petit joueur de centre du Canadien pour qui j’ai le plus grand respect, mais bien une mise au point de où le Canadien, mon équipe préférée, en est rendu dans son cheminement. Pour moi s’est clair comme de l’eau de roche, on veut que le Canadien bataille pour les plus grands honneurs, on se doit de faire ce qui doit être fait. L’autre option est de garder DD avec l’équipe jusqu’à l’expiration de son contrat et regarder les autres équipes soulever à bout de bras le si précieux trophée…..

Sur ce je vous souhaite de passer une belle fin de soirée, quant à moi je vais pouvoir dormir sur mes 2 oreilles m’étant enfin débarrasser de cette idée de texte en vous le proposant.

Salut!

Santa

Et si on veut en discuter, c’est par ici que ça se passe : Le Royaume de Santa

 

 

 

4 thoughts on “DD est-il maintenant devenu un boulet pour son équipe???”

  1. Ça fait un bout de temps que je suis d’accord. En fait, depuis la serie vs Ottawa il y a trois ans où DD a éprouvé de la difficulté à jouer contre les joueurs de centre robustes et surtout contre les gros et grands défenseurs. Dans les coins, il ne faisait tout simplement pas le poids et il avait beaucoup de misère à sortir avec la rondelle. Ce fut semblable vs Tampa cette année et aussi vs Ottawa. Le jeu n’est pas le même en saison où l’enjeu n’est pas le même.

    Moi aussi, j’aime la persévérance at l’éthique de travail, mais ce n’est pas seulement ça qui fait gagner des séries et des coupes. Le CH est pris avec lui et je vois mal comment une équipe voudrait de ses services, à moins que ce ne soit pour atteindre le plancher salarial. Oui, un boulet pour l’organisation…

  2. Bien d’accord avec toi. Ça fait quelques temps que je trouve que Desharnais constitue un boulet pour le CH. Il a une bonne chimie avec Pacioretty, mais c’est tout. Il n’a aucune autre place dans l’alignement autre qu’au centre de Pacioretty. Pour sa part, Pacioretty a prouvé la saison dernière qu’il pouvait produire peu importe l’identité de son joueur de centre (Desharnais, Plekanec, Galchenyuk).

    Je n’ai aucun problème avec Plekanec comme 2e centre. Il est même excellent dans ce rôle. Le vrai problème, c’est Desharnais comme 1er centre. J’ai fait le tour des 30 clubs de la LNH, et il n’y a pas beaucoup de clubs où Desharnais aurait une place sur l’un des deux premiers trios. Par conséquent, il devient extrêmement difficile à échanger. Je ne crois pas que sa valeur sur le marché soit très élevée.

    On dit qu’il manque un vrai centre #1 à Montréal. Peut-être qu’on l’a déjà en Galchenyuk. Le mot clé dans cette phrase et « peut-être », car Galchenyuk n’a pas encore prouvé qu’il pouvait remplir ce rôle avec efficacité. Si on enlève Desharnais de l’alignement, et qu’on place Galchenyuk au centre du 1er trio, ça laisse également un trou à l’aile gauche du 2e trio. On n’est donc pas plus avancé. Et comme je le mentionnais plus haut, je ne crois pas qu’il soit possible d’obtenir un ailier top 6 en échange de Desharnais.

    C’est là que je comprends la philosophie de Bergevin de vouloir bâtir par le repêchage et le développement des jeunes joueurs. Mais ça demande de la patience. Et en attendant, on doit se contenter de Desharnais au centre du 1er trio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *