Directement dans le « no man’s land »!

Bon matin,

Mes émotions sont ambiguës ce matin, d’un côté l’équipe que j’appuie depuis ma tendre enfance a réussi à soutirer la victoire en tir de barrage, et d’un autre côté, cette victoire l’éloigne d’autant de pouvoir obtenir une bonne position lors du tirage pour le prochain repêchage amateur. Pis chu bien embêté de dire laquelle des 2 émotions l’emporte…

Oui ce fut une belle victoire, quoique si vous n’avez regarder que les 10 dernières minutes de jeu, la prolongation et les tirs de barrage, vous avez presque tout vu, mais j’aurais certainement préféré voir ce genre de victoire plus souvent en décembre et janvier.

D’un autre côté, le Canadien s’enligne sur l’une de ses pires campagnes jamais vu, alors pourquoi ne pas continuer à faire les choses tout croche jusqu’au bout?? Et pour moi cela signifie terminer la saison dans ce que plusieurs ont déjà appeler le « no man’s land« . Pour ceux qui ne saurait pas ce que c’est, c’est de terminer le calendrier régulier hors des séries mais entre le 17e et 21e échelon du classement général ce qui lui donnerait tout au plus 3.5% des chances de pouvoir repêcher le tout premier espoir (Mathews) de l’encan amateur et une première sélection entre le 10e et le 14e rang . Le « no man’s land« ,  le pire scénario possible que je vous dis.

Donc à moins d’un revirement complet de la situation, c’est vers cette conclusion que se dirige directement la Flanelle surtout si l’on tient compte des 2 prochaines semaines à venir pour le CH.

Sept matchs, dont 5  sur des patinoires adverses où le Tricolore rendra visite aux Caps, aux Sharks, aux Ducks, aux Kings et aux Jets alors que la semaine prochaine il recevra les Preds et les maudites Feuilles d’Érable.

Oufff!!! Comme je vous l’ai dit, les 2 prochaines semaines ne seront certainement pas du gâteau. Et à l’instar du hockey que nous ont présenté les hommes de Michel Therrien depuis maintenant près de 3 mois, nous pouvons nous attendre pour les 2 prochaines semaines à quelque chose comme une fiche de 2 victoires, 4 défaites et une autre en prolongation. quoique tout est possible dans ce sport comme nous l’ont démontré tant de fois nos favoris jusqu’ici cette saison.

Donc comme le dit si bien le dicton « qui vivra verra« , pis nous nous n’avons d’autres choix que d’assister impuissants à ce qui se produira quoique encore une fois, pour ce qui est des parties qui seront disputées sur la côte ouest américaine, votre humble serviteur lui sera déjà dans les bras de Morphée alors que les belligérants se disputeront l’issue de ces rencontres.

Bonne journée, salut! Santa.

Le Royaume de Santa

1 thought on “Directement dans le « no man’s land »!”

  1. « No mans land » que je disais, ce matin le Canadien a 6.1% de faire les séries et 6% de chance d’obtenir le premier choix du prochain repêchage.
    Difficile d’être plus « no mans land » que ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *