La nouveauté de la WWE : 205 Live (épisodes # 1 et 2 – mise-à-jour)

Comme tout ce qui semble sortir de la filière Triple H semble être de l’or en barre pour la WWE, (NXT, Dusty Rhodes Tag Team Tournament, …), ce n’était qu’une question de temps avant que la Cruiserweight Classic de l’été passé découle vers autre chose, ce qui a causé la renaissance de la ceinture des poids légers, de leur venue dans le carcan de RAW et, depuis mardi dernier, de l’ajout après Smackdown Live de l’émission 205 Live sur le réseau WWE (205 livres étant la limite de poids). Comme le tout se passe immédiatement après SD Live, et avant Talking Smack, on peut dire que l’exclusivité de RAW est disparue 🙂

La première édition commentée par Mauro Ronallo de SD, Corey Graves de RAW et NXT, et de Austin Aries, « the greatest man that ever lived » comme il le dit lui-même, star de NXT (blessé présentement, mais qui pourrait se retrouver dans la division rapidement..).

De Rich Swann à The Brian Kendrick, on a droit au départ à une présentation de tous les membres de la division, et même de quelques vignettes avant les combats (surement que chacun aura la sienne dans les prochaines semaines). Ça va surement permettre de monter des histoires pour la division et d’avoir des caractères qu’on peut en venir à apprécier et haïr.

1er combat : les Bollywood Boys (Harv et Gurv Sihra) battent Tone Nese et Drew Gulak, via Double Superkick.
* Bon combat, avec autant d’action dans les airs des Boys que du bon vieux ground-and-pound de la part de Gulak et Nese.

2e combat : Jack Gallaher bat Ariya Daivari, via saut-chassé au menton dans le coin (Franchement vicieux!).
* Jack Gallaher est tout un personnage dès le départ : gentleman Britannique, moustachu, plus blanc que blanc, les culottes à barres colorées, les bas rayés, tout en lenteur et en prises diverses pour faire abandonner son adversaire. Style vraiment peu orthodoxe pour la WWE, mais totalement hilarant! (avec l’aide de l’adversaire bien sûr…). Daivari (son frère est déjà passé par la WWE, entre autre comme manager du Great Khali) est totalement à l’opposé avec de la force et de la bonne lutte de tapis, beaucoup plus standard pour la WWE, et un caractère qui va nécessiter du développement, mais le potentiel est présent. Et entre ces deux là, c’est déjà une histoire bien démarrée, comme on a pu le voir à RAW hier soir.

3e combat – Championnat Cruiserweight : Rich Swann bat The Brian Kendrick, via triple spinning heel kick.
*
Très bon combat tout en technique de toutes sortes, autant au sol que dans les airs. Après un Sliced Bread du 3e câble et un presque tombé, Kendrick passe tout droit lorsqu’il tente de mettre le Captain’s Hook à Swann, ce dernier en profite pour le frapper trois fois plutôt qu’une avec des coups de pieds retournés au menton. Alors que Swann danse avec sa nouvelle ceinture, Brian Kendrick parle d’un vol, que le show a été créé pour lui. Il n’a pas perdu et il ne faut pas s’attendre à voir ça souvent.

Le gros défaut du show cette semaine fut la foule. Elle était virtuellement morte, du moins celle que l’on voyait à la caméra, bien que ça se soit amélioré au fur et à mesure du show au niveau des réactions. Ce n’est pas quelque chose d’habituel pour un programme de la WWE. Alors que je me plains relativement souvent que ça manque de lutte dans SD Live, je ne peux rien dire pour 205 Live, c’est certain. Voyons voir dans les semaines qui viennent comment le tout va évoluer, au fur et à mesure qu’on apprend à mieux connaître les personnages de la division.

 


 

Et on continue avec la 2e semaine :

1er combat : Noam Dar bat Cedric Alexander.
* Excellent combat, on voit vraiment que ces deux-là savent y faire. Les petites choses font que le combat paraît encore meilleur. Alors que Dar a attaqué continuellement le bras d’Alexander, ce dernier montrait que ça lui faisait mal et qu’il avait de la difficulté avec son bras dans la 2e partie du combat. On a pas nécessairement droit à des grosses prises pour mettre fin au combat, mais ça semble assez douloureux tout au cours qu’on a pas besoin de ça pour y croire.
Pour ajouter l’insulte à l’injure pour Alexander, Dar a dédié sa victoire à Alicia Fox, la nouvelle flamme de Cédric… Ce n’est qu’un début…

2e combat : Ariya Daivari bat Jack Gallaher.
* Gallaher est tout un numéro… Le voir se percher tête en bas sur le 3e câble dans le coin et empêcher son adversaire de s’approcher avec ses jambes, c’est du jamais vu pour ma part. Gallaher a le genou bandé après l’attaque de Daivari sur lui après leur combat à RAW, et c’est bien sur sur ce genou que Daivari concentre ses attaques, en allant jusqu’à défaire le bandage du genou pour mieux l’attaquer.

3e combat – Championnat Cruiserweight : Rich Swann(c) bat The Brian Kendrick.
* Avec TJ Perkins aux commentaires – et Austin Aries qui l’attaque constamment – c’est un autre excellent combat auquel on a droit. Sliced Bread à l’extérieur, Thumbleweed du 2e câble au sol de Swann, Tiger Bomb, Packaged Michinoku Driver, brise-nuque sur la tige de métal derrière le coin du ring, les big spots ne manquaient pas! Alors qu’on se ramasse à l’extérieur, Swann envoie Kendrick sur TJP, mais personne ne frappe personne… En rentrant à nouveau dans le ring, Kendrick reçoit un magnifique Spinning Heel Kick pour le tombé. Kendrick en fusil attaque et détruit TJP après le combat, jusqu’à ce que Swann revienne s’en prendre à Kendrick. TJP lance un Superkick à Kendrick qui évite alors que Swann ne peut pas. Et après avoir lancé TJP dans la barricade à nouveau, Kendrick sort gagnant de l’altercation pour clore le show.

La foule ne semblait pas encore très présente pour le show… Est-ce que de faire cela après SD est la meilleure chose ? Ça reste à voir… Chose sure, on dirait qu’elle veut voir les gros gars, pas ces poids-plumes, même si la lutte qu’on y retrouve est surement la meilleure des shows de la WWE. Tout ce qui tourne autour a besoin de polissage, mais ça va s’améliorer. Les histoires, à date, valent la peine d’être suivies.

— Nebka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *