Les échanges de l’été – Toreador (11/09/2018)

Bonjour,

La saison 2018-2019 approche à grand pas et il s’en est passé des choses cet été !  Mais commençons avec les nouvelles fraîches.

La Saga Pacioretty.

Wow tout un roman ! Qui a eu tort qui a eu raison, finalement on s’en fout un peu mais pour ajouter mon grain de sel si vous le permettez, oui Max avait demandé à être échangé, oui c’est un gars chiâleux qui fait la baboune, nous connaissons tous une personne comme cela au bureau…Au début ça va mais ça fait son temps, à un moment donné ça tombe sur les nerfs comme dirait l’autre.

MaxPac est finalement échangé a Vegas en retour de Tatar, Suzuki et un 2e choix au repêchage, dans les circonstances c’est un bon échange à mon avis. Pas extraordinaire, mais bon. Vous le savez que je ne suis pas un grand fan de Bergevin mais je suis encore assez lucide (ou peut-être pas 😉 ) pour reconnaître une bonne transaction, mais je le répète, bonne transaction  »dans les circonstances ».

Tomas Tatar.

Lui, je l’ai toujours bien aimé. Un joueur contrôlant bien la rondelle, un bon coup de patin et une bonne vision du jeu. Ce n’est pas non plus un sauveur qui va arriver, comprenez-moi bien, on parle ici d’un bon ailier de deuxième trio selon moi.

Nick Suzuki.

C’est la clé de cette transaction sans nul doute. J’en suis un fan, et ce, depuis le repêchage. Il a été un 13e choix au total en 2017, dans la charte du CH il était répertorié 11e, moi je l’avais un peu plus haut, c’est à dire 9e mais bon, entre 9 et 13 la marche n’ai pas très haute.

Un joueur polyvalent, une rapidité impressionnante, agile, avec des mains rapides. Il fait preuve de créativité et d’équilibre avec la rondelle, de plus, il est capable de ralentir le jeu. Côté défensif, il a un bon positionnement et il protège bien la rondelle.

Bon, il faut maintenant parler de son gabarit…Le hockey a changé, les plus petits joueurs font de grandes choses de nos jours dans la LNH, on a qu’à penser aux Johnny Gaudreau de ce monde, Suzuki pour sa part fait quand même 5 pieds et 11 pouces. Pensez-y Crosby, a la même grandeur, alors le stéréotype du gros et grand joueur de centre tsé…ça vaut ce que ça vaut.

L’échange de Galchenyuk.

Celle-là je ne l’ai pas aimé, mais pas du tout. Je crois personnellement que c’est une erreur mais attendons la fin de la saison. Je dois avouer que j’étais et suis toujours un fan de Galchenyuk. Domi n’est certes pas un mauvais joueur mais le talent va du côté de Chuky. La vérité nous la verrons probablement dans la différence de points à la fin de la saison.

Plus tard je vous reviendrai avec un billet sur le repêchage 2018 puisque j’ai eu le bonheur et l’honneur de rencontrer un recruteur de la LHJMQ à quelques reprises pendant ma longue absence, alors je vous résumerai le contenu de nos conversations. 

Sur ce, à très bientôt !

-Toreador

2 thoughts on “Les échanges de l’été – Toreador (11/09/2018)”

  1. McPhee a donné 1 premier, un deuxième et un troisième choix pour Tatar, et c’est ce que ça prit pour le sortir de Detroit. Quelques semaines plus tard il l’échange pour Pacioretty contre Suzuki (un premier choix) Tatar et un 2e choix, c’est comme si Bergevin a reçu 2 premier, 2 deuxième et un troisième choix, C’est formidable. Je ne comprend pas pourquoi les gens sont si dur avec Bergevin. Avec ses propres choix dans les 2 dernières années il a été chercher 25 choix, qui d’autre en a fait autant? Bon les gouts ça ne se discute pas.

    Pour Galchenyuk que j’aimait bien moi aussi. Mais quand les joueurs ont dit qu’il textait son père entre les périodes pour des conseils, qui le rend pratiquement impossible a coaché, il a baissé dans mon estime. Si on lis bien entre les mots de Bergevin ont comprend un peu le pourquoi et la raison de mentionner l’attitude. Quand il dit « Domi veut vraiment jouer a Montréal » que ça veut dire selon moi, c’est Galchenyuk n’était pas intéressé plus qui faut. Il a additionné aussi « Domi se présente a tout les matchs et a toute les présence » ça pour Galchenyuk on le savais déjà que ça lui manquait, sans compter son hors glace. Ce qui me console dans cette échange c’est que les deux joueurs avaient le même taux de 0.61 points/match.

    Mine de rien, Tatar l’an dernier avait 2 buts que Galchenyuk et 3 de plus que Pacioretty. Hahaha je optimiste en bâtard. On dit le CH ne marque pas assez, mais les Kings ont fait les séries en marquant 239 buts c’est seulement 30 de plus que le CH, ce n’est même pas 2 buts par joueurs, ce n’est pas la mer a boire. Jean-Marc Chaput sort de ce corps. A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *