Mon RAW et le vôtre ! (Édition du 15/07/2019)

De Long Island NY et au lendemain d’Extreme Rules, la WWE présente Monday Night RAW !

Le nouveau champion Universel Brock Lesnar et son gérant Paul Heyman ouvrent la soirée, ce dernier ayant maintenant les coudées franches en tant que nouveau grand manitou de la division rouge, annonce que l’aspirant #1 et prochain adversaire de son client à Summer Slam sera décidé ce soir dans une Bataille Royale réunissant le top 10 des lutteurs de la WWE toute division confondue, ces lutteurs seront : Rollins, Orton, Big E, Cesaro, Strowman, Mysterio, Zayn, Lashley et Roman Reigns.

Ricochet et The Usos vs Roode et The Revival (2 de 3)

Victoire de Ricochet et The Usos 2-1.

Après le combat, The Club se pointe pour faire un mauvais parti à Ricochet mais c’est lui qui attaque Styles, déclenchant une foire impliquant les 9 lutteurs encore présents autour de l’arène. Au final, c’est Ricochet qui en sera le grand perdant, victime d’un Phenomenal Forearm et d’un Magic Killer.

The Viking Raiders vs Jobbers

Victoire Vikings.

Drew McIntyre vs Cedric Alexander

Victoire surprise d’Alexander.

Samoa Joe vs Finn Balor

Victoire de Balor, qui signe ses victoires en célébrant sans gène du signe de  »Too Sweet » qu’on associe à ses grands amis maintenant réunis du Bullet Club…est-ce qu’on ira là dans les prochaines semaines ? À suivre ! Mais parlant de célébrations…

Pendant que Finn célèbre, sa musique s’estompe, les lumières s’éteignent, et dans la noirceur, on distingue des bruits de violence…des rayons de lumière balayent le ring, dévoilant le tout nouveau Bray Wyatt v.2.0 en position pour un Sister Abigail qu’il appliquera sur Balor avant de quitter sous un rire démoniaque !

-La comédie du 24/7 se poursuit avec Maverick et sa tendre moitié qui s’enregistre à l’hôtel pour enfin consommer le mariage, il est cependant suivi de près par R-Truth et un arbitre.

Zack Ryder vs Mike Kanellis

Victoire expéditive de Ryder.

Le tout devant Maria qui aurait préféré, même enceinte, être celle qui serait monté dans l’arène pour défendre l’honneur de la famille.

The Club vs Lucha House Party

Victoire The Club.

Combat interrompu momentanément par Ricochet venu se venger sur Styles mais on a quand même complété l’affrontement une fois la situation sous contrôle.

Alexa Bliss (Avec Nikki Cross) vs Carmella vs Naomi vs Natalya (Fatal 4 Way pour déterminer qui affrontera Becky Lynch pour le titre à Summer Slam)

Victoire Natalya.

Miz TV : Invité Dolph Ziggler, qui tente de tourner Miz contre la WWE, comme avant, avant de devenir une marionnette, une machine à pub, un yes man, en fait, tout pour la fortune et la célébrité, comme sa femme ! Et Miz sort de ses gonds pour expulser Dolph de l’arène.

-Maverick, vêtu d’un simple caleçon et sa ceinture s’apprête à consommer une fois pour toutes son mariage avant d’être interrompu par le service aux chambres, qui cachait évidemment l’arbitre et R-Truth qui réussit à soutirer un compte de 3 sur le lit pour re-capturer sa ceinture 24/7.

Bataille Royale

Par ordre d’élimination : Cesaro, Lashley, Big E, Zayn, Rey, Corbin, Strowman/Reigns et Orton.

Gagnant et nouvel aspirant #1 : Seth Rollins.

La soirée se termine sur une confrontation verbale entre Seth et Paul, les caméras s’éteignent avec Brock aux abords du ring, chaise à la main, mis au défi par Rollins.

FIN.

—-

Pas mauvais, on est sur le bon chemin même si les combats sont tout sauf mémorables pour la plupart, je préfère qu’on me fasse passer un 3 heures de combats qui ne passeront pas à l’histoire qu’un 3 heures d’entrevues et autres pertes de temps tout aussi oubliables, parsemés de 3 ou 4 combats qui le sont encore plus, sans compter qu’ainsi, on utilise ENFIN une plus grande partie du profond alignement que possède la WWE.

Bref, je salue l’effort qu’on met depuis quelques semaines, en fait, depuis l’annonce de l’arrivée en poste de Paul Heyman, les histoires avancent, on hésite pas à être un peu plus cru et cinglant dans le propos et on a l’impression d’aller quelque part, encore une fois, ENFIN !

J’ai beaucoup aimé aussi le retour de Bray Wyatt, si on savait tous que ce n’était qu’une question de temps, on peut dire, à mon avis, que sa rentrée fut réussie à tous les points de vue, c’était spectaculaire autant qu’effrayant, comme ça devait l’être !

Pour tout ça, malgré le burlesque du 24/7 et la présence inutile de jobbers, je donne encore cette semaine une note de 7 sur 10 partagé kif-kif 3,5 sur 5 pour le divertissement et 3,5 sur 5 pour l’aspect sportif.

Au tour de Bischoff maintenant d’apposer sa marque sur SmackDown mais pour ma part, je trouve déjà que la semaine dernière était l’un des meilleurs épisodes de la division bleue depuis belle lurette !

-El Cloun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *