Mon RAW et le vôtre ! (Édition du 21/08/2017)

Du Barclays Center à Brooklyn, la WWE présente son édition de RAW d’après SummerSlam !

**Si vous le souhaitez, passez rapidement le résumé et allez directement en bas de page ou un éditorial vous attend 😉

Et sans plus attendre, Paul Heyman et Brock Lesnar s’amènent au ring. Paul nous présente son poulain, le régnant, défendant, incontesté et toujours champion, Brrrock Lesnarrr ! Comme toujours, les prédictions de Paul s’avèrent vraies, cette fois on l’a tous vu hier avec la conspiration de la WWE pour retirer la ceinture à son homme dans un Fatal 4 Way, ils ont presque réussis d’ailleurs en sortant Brock du match momentanément mais ce dernier ne leur a pas donné ce plaisir en refusant les traitements médicaux pour revenir et conquérir son titre de façon digne, 1, 2 et 3 sur Roman Reigns.

Au tour de Brauuuuuunnn de venir faire son tour et il ne tarde pas à tenter un Chokeslam sur le champion qui le contre mais qui va quand même être le récipiendaire d’une Big Booth, suivi d’un Powerslam et d’un Running Powerslam ! Strowman pose avec la ceinture et quitte.

1er combat : Enzo vs Big Cass (Street Fight)

Victoire d’Enzo par forfait quand Cass se blesse à la jambe.

Au risque de me tromper, ça semblait bel et bien réel, surtout que les blessures de ce genre à des géants de 7 pieds sont monnaie courante dans le milieu de la lutte. Qui plus est, de tout l’attirail amené par Enzo pour ce combat, presque rien ne fut utilisé dans un duel de très courte durée…Bref, autant d’indices qui me font penser que la blessure est probablement sérieuse.

2e combat : Nia Jax vs Emma

Victoire de Jax via Samoa Drop

Squash Match.

3e combat : Elias vs R-Truth

Victoire d’Elias via Drift Away.

J’adore Elias et hier n’eut été de New Day vs Usos, j’aurais été prêt à dire qu’il a volé le pré-show sans même s’y battre. Il est solide au micro, original, obtient une réaction de la foule à tout coup et ses habiletés dans le ring sont indéniables. Espérons qu’on le sorte rapidement de ce passage vs R-Truth qui ne va nulle part…Par contre, j’ai un peu peur qu’on en fasse le nouveau  »projet » de Goldust… 🙁

-Kurt Angle avait promis une surprise à la foule Newyorkaise, il va livrer la marchandise et elle a pour nom : John Cena !

Pourquoi Cena voulait-il revenir sur RAW ? Premièrement parce qu’il s’ennuyait du ring de RAW mais aussi parce qu’il mourrait d’envie de venir en découdre avec une certaine superstar…et avant même d’avoir le temps de la nommer, la musique de Roman Reigns retentit. Oui, c’est bien de lui dont Cena parlait. Roman entame la discussion mais heureusement pour nous tous, John n’est pas venu pour parler et il retire son t-shirt pour ouvrir le bal…Avant d’être interrompu de manière inattendue et au grand déplaisir de la foule par Miz et son Miztourage.

Comme toujours, Miz est très efficace avec le micro, il commence par un peu d’auto-dérision en s’émerveillant devant le Barclays Center plein à craquer (Rappelons qu’hier, il s’est battu devant des gradins vides) il poursuit en s’en prenant à nos 2 moineaux qui étant des chouchous de la compagnie, obtiennent des chances d’avoir des moments spéciaux les uns après les autres tandis que lui, malgré des années de travail, obtient des miettes…Où sont-ils ses moments à lui ? Eh bien ce soir, il va le prendre son moment en gâchant le leur…et la foule est d’accord, il le mérite amplement ! Angle pense que RAW a besoin de sang nouveau et ramène Cena pendant que lui, le champion IC doit se contenter d’ouvrir le show devant des bancs vides ? Après un sondage rapide, encore une fois, la foule est tout à fait en symbiose avec lui et se questionne sur la présence de Cena qui lui, feint de quitter s’il n’est pas voulu…Miz a son voyage, Cena tente de le tourner en dérision, Reigns pense que c’est SON ring alors que c’est le sien et la foule elle, n’est pas mieux puisqu’elle ne sait toujours pas si elle doit applaudir ou huer Cena ou Reigns. Est-ce que cette réaction les affecte ? Non, pas du tout mais lui oui, il est tanné qu’on lui manque de respect, et comme le chandail de John le dit,  le respect ça se mérite et bien il le mérite après 12 ans de sacrifices, et la foule acquiesce une fois de plus.

Ok, John comprend le message alors il offre une place dans le  »main event » de ce soir à Miz, lui et un de ses sbires vs John et Roman. Défi refusé par Miz qui n’est clairement pas vêtu pour l’occasion…Mais c’est au tour de Samoa Joe de venir ajouter son grain de sel. Désolé Miz, que tu le veules ou non, ce soir ce n’est ni avec Bo, ni avec Curtis que tu feras équipe mais avec lui, il en a marre de Roman et de ses déclarations, même chose pour Cena qu’il frappe d’une droite au visage et tout le monde s’en mêle ! Une tentative de AA par Cena, une Coquina Clutch avortée par un SuperMan Punch de Roman et nous avons notre  »main event » ! Sous les chants de  »You both suck » de la foule envers Cena et Reigns.

4e combat : Daivari + Neese + Dar + Gulak vs Alexander + Ali + Swann + Gran Metalik

Victoire de l’équipe Alexander via Lombar Check de ce dernier sur Neese.

Encore une fois avec les CW, un plaisir pour les yeux mais complètement dénué d’intérêt.

-En coulisses, il y aura un combat-revanche sur 205 cette semaine entre Neville et Tozawa.

-En coulisses, Angle est fier de Jason Jordan. Jason ne cherche pas de traitement de faveur mais veut un match ce soir…Kurt lui rappelle que Miz est déjà pris. Cependant, ce n’est pas lui que Jordan veut mais bien Finn Balor (???) demande accordée par Angle.

-Au retour, Dean et Seth viennent célébrer leur nouvelle alliance et leur titre de champion par équipe mais contrairement à ce qu’ils s’attendaient, c’est à dire Cesaro et Sheamus, c’est plutôt les Hardy Boyz qui viennent d’abord les féliciter et ensuite, les défier.

5e combat : Ambrose + Rollins vs Hardy Boyz

Victoire d’Ambrose via Dirty Deeds sur Jeff.

Excellent combat venu de nulle part, maintenant j’imagine qu’on peut prévoir des combats en simple : Jeff vs Dean, Matt vs Seth, puis Seth vs Jeff et Matt vs Dean qui nous mèneront au prochain PPV pour un match de championnat…Normalement Cesaro et Sheamus devraient se joindre à la danse, ce qui nous donnerait au moins un excellent match à 3 dans les prochains mois !

-En coulisses, Miz est impressionné par Joe et son culot mais est vite remis à sa place par le plan de match simple du Samoan.

-Sasha Banks vient à son tour célébrer son 4e titre de championne de la division féminine. Après quelques bons mots pour la foule de NY (Elle est de Boston) des prompts rétablissements au père de sa grande rivale, Ric Flair, Alexa Bliss vient la confronter et Sasha la prend de front en lui offrant elle-même son match-retour dès ce soir…Refusé par Alexa qui préfère attendre la semaine prochaine plutôt que de faire cette faveur à la foule de Brooklyn.

6e combat : Jason Jordan vs Finn Balor

Victoire de Balor via Coup de Grâce.

C’est pendant ce combat que la foule recommence à s’amuser par elle-même et encore une fois, la WWE n’a qu’elle à blâmer, ce n’est certes pas le talent ou l’action qui manquait dans le ring mais d’où donc venait cette idée de placer ces 2 là ensemble soudainement ??

7e combat : Miz + Samoa Joe vs Cena + Reigns

Victoire de Cena via AA sur Miz.

Classique formule des 2  »baby faces » qui veulent en découdre mais qui vont, contre leur gré, devenir une équipe de super héros qu vont se taper dessus  »accidentellement jusqu’à ce que ça explose dans un prochain PPV.

Aussi, ce fut le grand retour du ballon de plage cette fois, et même si Cena a bien tenté de ramener les gens en ne faisant pas semblant de ne pas les voir, c’était trop peu trop tard, une fois le ballon confisqué, c’est même la vague qui a pris le dessus, encore une fois Cena a tout essayé mais en vain, on avait perdu l’attention des gens, le combat en tant que tel n’était pas mauvais mais il était probablement temps de quitter Brooklyn après 3 jours de festivités.

FIN.


Ne perdons pas de temps et allouons la note de ce pas : 3 sur 5 pour le divertissement, 3 sur 5 pour l’action dans le ring et on enlève 1 point à l’équipe créative de la WWE pour un grand total sous la note de passage, de 5 sur 10.

Bon, là c’est le temps d’un éditorial bien senti.

Pas compliqué, la WWE a besoin de virer ses créatifs et d’apporter du sang neuf. Où sont les versions 2017 de Vince Russo, Eric Bischoff, Paul Heyman ? Ok ces gars-là sont peut-être dépassés de nos jours (hormis Heyman) mais à leur apogée, ils ont tous été des innovateurs qui n’avaient pas peur de sortir des sentiers battus pour se démarquer contrairement à ce qu’on voit depuis trop longtemps à la WWE. En fait, ce qu’on voit maintenant se résume en 1 mot : Paresse.

On nous sert la même sauce réchauffée mois après mois, 3-4 semaines de la même formule qui va culminer avec le même genre de match au PPV puis on recommence, aucune originalité, aucune prise de risque, aucune surprise, aucun coup d’éclat…Et quand on ose un peu, on met le frein au moindre obstacle.

On a le meilleur alignement de tous les temps et on tourne en rond, on tente de nous enfoncer dans la gorge ses héros et on ignore ceux que les gens veulent. Et si par hasard on décide d’aller de l’avant et de donner le ballon à celui que la WWE Universe veut, on le change illico pour en faire la nouvelle version d’Hulk Hogan qui va prendre soin des enfants, avaler ses vitamines et faire ses prières. C’est à croire que VKM a dû souffrir le martyr dans les années de Stone Cold, The Rock ou DX pour qu’une fois la guerre avec la WCW gagnée, il nous ramène SA formule qu’il cherche à nous imposer…Si le retour de Shane-O ou la montée de HHH et Stephanie semblait porteurs d’espoir, il faut se rendre à l’évidence que le changement ne passera pas par eux…En tout cas, tant et aussi longtemps que le paternel aura pleine autorité sur son produit.

Il y a du bon, les athlètes se donnent comme jamais, les combats sont meilleurs que ce qu’on nous servait dans les années 80 sans l’ombre d’un doute, j’oserais même dire que si on parle strictement au point de vue  »lutte » le produit est autant sinon meilleur que durant l’Attitude Era, le talent n’est absolument pas à blâmer pour le manque d’intérêt généralisé, c’est l’utilisation qu’on en fait, point.

On pourrait croire qu’il y a de l’espoir quand on voit la NXT mais je pense malheureusement que pour Vince McMahon, la WWE a atteint l’équilibre parfait : Un RAW édulcoré pour le grand public, SmackDown pour les opportunités, 205 pour les fervents de lutte acrobatique et la NXT pour les puristes, avec par-ci par-là un tournoi en Angleterre, un tournoi CW international ou un de la division féminine et le tour est joué. Ce n’est donc pas demain la veille que le changement aura lieu, l’argent coule à flot, les arénas sont pleins, aucune raison valable de revoir la formule actuelle, ne nous reste qu’à souhaiter qu’une nouvelle forme de compétition prenne vie et revienne défier notre bon vieux Vinny Mac !

Espérons tout de même que la WWE comprenne le message lancé cette fin de semaine par la foule de NY même si j’ai la triste impression que comme les villes avant eux, on parlera plutôt d’un autre  »Bizarro World » ou d’une quatrième dimension, d’une foule étrange, du monde à l’envers ou toute autre quolibet dont on affuble les foules qui ne réagissent pas de la manière dont Vince le souhaiterait parce que dans son monde, ce n’est pas lui le problème, c’est nous.

Fin de l’éditorial parce que je pourrais y passer la nuit !! 😉

On se r’jase après le prochain RAW, en espérant que Nebka, s’il est de retour de vacances, aura plus de chance avec son SmackDown Live demain !

-El Cloun.

 

 

2 thoughts on “Mon RAW et le vôtre ! (Édition du 21/08/2017)”

  1. Totalement d’accord avec toi mon chum, le formatage est effectivement un des problèmes à la WWE, pas besoin d’en rajouter, tu l’as très bien décrit 😉

    Je suis aussi 100% d’accord sur la rivalité Balor-Wyatt, le Demon DOIT être quelque chose de spécial, pas quelque chose qu’on sort après quoi, 3 semaines de rivalité sortie de nulle part ? Ton scénario est de loin meilleur et je suis convaincu que t’as pas eu à y penser pendant des mois…

    Je serais curieux d’assister aux réunions des créatifs et de suivre leur processus de pensée pour arriver avec un scénario qui fait l’affaire de tout le monde autour de la table…J’aimais penser auparavant qu’on voyait loin en avant et qu’on avait toujours une longueur d’avance, que rien n’arrivait pour rien et que même si on savait qu’on pouvait décevoir sur le coup, c’était pour mieux nous surprendre avec la suite…J’ai pas mal plus l’impression qu’on improvise à mesure maintenant, quitte à faire un  »reset » et repartir si la 1re idée ne fonctionne pas, c’est ce que j’appelle, de la paresse.

    Mais bon, souvent après plusieurs tentatives, ça finit par fonctionner, faut dire que maintes fois, ce sont les athlètes eux-mêmes qui en sortant du script attrapent l’éclair dans la bouteille qui vient captiver les amateurs, ne laissant d’autre choix aux grands penseurs que d’aller de l’avant 😉

    Au fond, lorsque les décideurs décident d’être attentif aux détails et aux réactions de la foule, les résultats parlent d’eux-mêmes, les exemples de réussite sont nombreux, bien plus que l’inverse où l’on tente de nous enfoncer de force dans la gorge le fruit de leur imagination.

    C’est pourquoi je pense qu’il y a de la place pour l’influx de sang neuf autour de la table parce que ceux qui y sont présentement, semblent être dans une zone de confort dangereuse, ils sont devenus complaisants, un peu comme les dirigeants d’une équipe sportive qui sont en place trop longtemps et qui pensent avoir toutes les réponses même quand l’évidence saute aux yeux… 😉

    Ceci dit, SD Live était nettement meilleur à tous les niveaux à mon avis, mon seul bémol étant l’entrée en scène de Roode qui aurait pu être facilement plus spectaculaire que l’interruption d’Hayden English…même chose pour le grand retour de Benjamin. En fait j’ai aussi été déçu de la façon dont on a amené Nakamura à ses débuts alors il semble que de ce côté, la gang de SmackDown a un peu de difficulté mais pour le reste, c’était  »su’ à coche » comme disent les chinois !

    À +

  2. Salut Cloun!
    J’aime ton éditorial. Je jasais avec ma conjointe durant RAW et je crois avoir mis le doigt sur un autre « bobo » de la WWE dont il aurait besoin d’un médicament. Ce médicament s’appelle « Laissez les gens s’exprimer ». Les symptômes? On s’entend qu’on est loin de la passion des années 80-90 où les lutteurs avaient beaucoup plus de liberté et de créativité. Aujourd’hui on leur enseigne la lutte… ce qui fait que les nouveaux n’ont pas de personalité. Ils ont majoritairement tous la même approche, ils font les mêmes actions (mis à part les « moves » signature qui sont propres à chacun pour pas nuire à un ou l’autre), parles tous de la même façon. Voilà pourquoi il y a très peu de lutteur d’exception. Le dernier pour moi était CM Punk qui avait le culot de tenir tête aux scripteurs et à la direction et ça fonctionnait.

    Un exemple de mauvaise gestion dans les dernières semaines: Fin Balor. J’aurais pris 1 ou 2 semaines de plus dans son cas avant d’affronter Bray Wyatt à Summerslam. Le RAW d’avant SS, il se bat contre Wyatt et à la fin on dit qu’il va sortir le Demon. WTF!?! Ce que j’aurais fait à la place, c’est voir un Balor désiquilibré mentalement après ce que Wyatt lui a fait subir. On court après Balor pour une interview pour savoir ce qu’il se passe avec lui. La journaliste court après et tu vois son ombrage dans le fond d’une allée « dark » avec fond rouge qu’il se sauve en baraguouinant des trucs qu’on ne déchiffre pas, avec une certaine souffrance avec un « Leave me alone!! » d’un ton alarmant et à la limite horrifiant. Tu persistes à garder les gens sur le bout de leur chaise à savoir que va-t-il se passer avec lui la semaine prochaine? Tu fais durer le mystère jusqu’à SS où LA tu sors le demon à la « surprise » des gens. T’as besoin de monter un mythe avec lui pour en faire un simili taker où à travers les évènements importants (WM, SS, SS, etc…) Où les commentateurs peuvent se demander s’il va répéter l’exploit de la victoire, est-ce que c’est le Demon qui va ressortir? Tu lui fais subir un wining streak en tant que Demon…. Tu ramènes le concept du 21-0 de Taker d’une certaine façon avec Balor et son Demon, genre de Hulk style.

    La WWE est trop consomation rapide, on n’a plus les builds up comme dans le temps de Saturday Night Main Event où ça peut durer 3 mois une préparation à un match à WM pcq les gens l’attendent avec impatience pcq on a pas revu de fight entre les 2 lutteurs dans le dernier mois. Je ne comprends pas avec le nombres d’anciens lutteurs qui contribuent a setuper les matchs et la « inring psychology » que le produit soit aussi fade. Peut-être la WWE cherche beaucoup trop à rejoindre TOUT le monde plutôt que des groupes d’âges par produit. Dans « mon temps » Raw était pour du 18 ans et plus. Maintenant on voit des enfants de bas âges autour du ring à 22h30 le soir. J’ai toujours dis de mettre RAW à la attitude era pour une population plus vieille, Smackdown pour général/kids. L’histoire de SmackDown vs Raw ce n’est pas crédible du tout. On est loin de la WCW vs WWE.

    Moi aussi je regarde NXT en me disant qu’il y a de l’avenir. À part Bobby Roode que j’adore et suis depuis ses débuts à la TNA en tant que membre du club Canada, il n’y a pas grand chose d’explosif. J’ai adoré le match de Asuka et Amber Moon à Takeover, mais je n’arrive pas à gober la lutte féminine, c’est trop forcé dans la gorge des partisans et il manque quelque chose. Surtout quand on te met un match de lutte féminine en main event, ça me laisse loin du « cliffhanger » nécessaire pour la fin d’un show. À ce moment là, pour la women revolution, faites un show comme 205 live dédiées aux femmes. Rien n’empêche de faire 1 match de promotion dans un RAW ou Smackdown, comme ils font avec 205 Live, mais ce dernier show ne lève pas ben ben. J’ai regardé le CWC l’année dernière et j’ai adoré le spectacle; 205 live est loin de ça…

    A+ chief!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *