On parle du contrat d’Andrew Shaw avec un génie des maths, un autre nouveau, Tintin !

Le contrat d’Andrew Shaw : une bonne affaire de Bergevin?

Bonjour à tous! Quelques secondes pour me présenter : Je suis un grand fan de hockey avec un background en maths/stats, et je développe à temps perdu des modèles permettant de quantifier certains aspects du hockey (Cap hit, production offensive, etc.).

Comme plusieurs amateurs, j’ai été surpris par le contrat attribué à Andrew Shaw. $ 3.9M pour 6 ans, ça semble cher payé, non? Eller avait un contrat semblable et plusieurs étaient soulagés d’enfin pouvoir se débarrasser du cap hit… J’ai donc décidé de me pencher sur la question. Quelle est la valeur réelle d’un Andrew Shaw sur le marché en 2016?

J’ai donc utilisé les données officielles de la LNH pour la saison 2015-2016 pour tenter de voir quelles statistiques influencent le plus la valeur du contrat consenti à un joueur. J’ai cependant cru bon de ne pas considérer les joueurs ayant les caractéristiques suivantes :

 

  • Cap Hit < $ 1M : Ces contrats sont souvent des Entry Level Contracts (ELC) et ne représentent donc pas la valeur réelle du joueur; 
  • Moins de 50 parties jouées : En moins de 50 parties, il se peut que l’athlète n’ait pas encore atteint sa vitesse de croisière. Ainsi, si sa saison a été minée par des blessures, sa production n’est peut-être pas représentative de sa valeur;
  • Attanquant/Défenseur : Les moyens utilisés pour quantifier la valeur aux deux positions ne sont pas les mêmes. Un attaquant est généralement évalué pour sa production offensive, pas nécéssairement  un défenseur (on n’a qu’à penser à Emelin, gros contrat et pas beaucoup de points!). Les deux positions sont donc évaluées selon des modèles différents.

 

Je ne veux pas entrer dans la mécanique du développement de l’algorithme, mais pour ceux que ça intéresse, j’ai utilisé un GLM pour analyser toutes ces informations et développer le modèle final. J’en suis donc arrivé avec un modèle assez précis qui utilise 5 variables pour fournir la valeur du joueur sur le marché actuel.

Alors, la valeur de Shaw est-elle bien de $ 3,9M? Voici les données obtenues par mon modèle :

Cap Hit 2015-2016 Cap Hit 2016-2017 Valeur du joueur
$ 2M $ 3,9M $ 2,6M

 

Shaw n’était pas payé à sa juste valeur lors de son dernier contrat, mais il sera surpayé l’an prochain si sa production reste la même. L’incertitude sur le modèle est généralement de moins de $ 0,3M, donc admettons que sa valeur réelle soit dans le meilleur des cas de $ 2,9M. Il demeure tout de même que Shaw est surpayé de $ 1M selon le marché actuel… Ce n’est pas énorme,  mais c’est tout de même assez pour signer un joueur de soutien de plus (comme Bergevin les aime)  ou 1/10e de ce qu’on a besoin pour signer Stamkos ;-) L’intensité est certainement importante dans une équipe, mais vaut-elle un million par année? Un million, c’est important dans une ère de cap salarial.

Cependant, le tricolore se classe très bien par rapport au reste de la ligue au niveau de la valeur des contrats accordés aux attaquants. En effet, si on regarde la différence entre la valeur réelle des joueurs et la valeur du contrat consenti, Montréal se classe au 3e rang de ceux qui réalisent le plus d’économies, notamment grâce aux contrats de notre premier trio 67-27-11 :

Rang Équipe Économie réalisée sur l’attaque
1 Winnipeg $ 6,3M
2 Floride $ 5,4M
3 Montréal $ 5,2M
4 Dallas $ 4,6M
5 Philadelphie $ 4,4M

 

Seul l’avenir nous dira si ce contrat était un coup de génie de la part de Bergevin où une erreur à oublier. Reste à voir l’impact qu’aura Shaw sur la glace pour les 6 prochaines années. J’en suis d’ailleurs à tenter de développer un modèle portant sur l’évolution de la production offensive, mais ce sera pour une prochaine fois 😉

A+

Tintin

1 thought on “On parle du contrat d’Andrew Shaw avec un génie des maths, un autre nouveau, Tintin !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *