Quelle équipe remportera la finale de la Coupe Stanley?

Bonjour.

C’est en lisant et en écoutant les commentaires concernant la finale de la Coupe Stanley que je me suis rendu compte que le débat ne tourne pas autour du hockey. À Montréal, en tout cas, il semble tourner autour de Subban. Un débat polarisé. Et je trouve ça un peu dommage qu’un joueur prenne toute la place et porte ombrage à tout le reste. Je ne veux rien lui enlever mais ce n’est pas supposé être un sport d’équipe, le hockey? Mon point de vue n’a pas encore changé d’idée (!).

Sauf qu’à la fin, pour faire une prédiction éclairée, juste et honnête, il faut réussir à mettre de côté les émotions et enlever le jugement de l’équation. Sinon, ça sonne comme la blonde de mon ami. Elle choisit ses équipes gagnantes ou préférées en fonction de la couleur de leur chandail. (En passant, elle a choisi Nashville cette année à cause de leur chandail jaune). Pour au moins une bonne raison, j’ai choisi Pittsburgh en 6 cette année. Simplement parce que je pense que les Pingouins sont meilleurs. Je pense aussi que leur équipe est plus complète. Plus équilibrée. Mais je dois cependant souligner que le jaune, ce n’est pas dans ma palette de couleur, alors je suis vraiment déchiré cette année … Mais plus sérieusement, c’est quand je me suis surpris à me demander sur quelle équipe je mettrais mon argent, si j’avais à parier quelques dollars, que j’ai décidé d’analyser, à ma façon, les forces en présence.

À l’attaque, je donne l’avantage aux Pingouins. Avec deux centres numéro un, difficile de penser le contraire. Les Pingouins compte en moyenne 3 buts par match depuis le début des séries. Je ne m’éterniserai pas sur le sujet.

À la défense, l’avantage appartient aux Prédateurs. Avec deux défenseurs numéro un et deux défenseurs numéro 2, difficile de prétendre le contraire. Je continuerai de ne pas m’éterniser sur le sujet. Nashville n’a alloué très peu de buts par match depuis le début des séries.

Au niveau des gardiens. Je donne un petit avantage à Pittsburgh. Et ce n’est pas parce que je crois que Rinne est moins bon que Murray ou Fleury. Une simple question : Qui est le 2e gardien de Nashville? Une équipe me semble plus solide avec deux gardiens de buts capables de faire le travail. Je donne un exemple. Si Murray se blesse, Fleury a prouvé qu’il pouvait accomplir le boulot de 1er gardien. Mais si Rinne se blesse? (on a déjà vu ça à Montréal). Saros est un cas incertain. Aucune présence devant le but depuis le début des séries. Et en saison régulière, il est apparu dans 21 matchs, dont 19 comme partant. Sa fiche est de 10 victoires et 8 défaites. Un gros point d’interrogation si le premier gardien tombe au combat à Nashville. En même temps, j’ai de la difficulté à croire que Rinne va maintenir un pourcentage d’arrêt supérieur à 0.940 contre Pittsburgh …

Au niveau des unités spéciales, je vous présente les informations que j’ai récoltées dans les tableaux suivants. Et je donne globalement un léger avantage à Pittsburgh. Dans l’ensemble, les Pingouins ont amélioré leurs unités spéciales depuis le début des séries si on compare ces données avec celles de la saison régulière. Autant en attaque qu’en défense. (Le total de 110 est encore plus impressionnant en séries, à mon avis).

Pittsburgh
 Power Play  Penalty Kill  Total
Saison 2016-17 23.1% 79.8% 102.9
Playoffs 25% 85.5% 110.5

À Nashville, on ne peut pas en dire autant. Car même si l’efficacité du désavantage numérique s’est améliorée depuis le début des séries, l’avantage numérique a régressé si on compare ces données avec celles de la saison régulière. Et la perte de Johansen va finir par laisser des traces. J’ai hâte de voir qui va céder en premier. Le désavantage de Nashville ou le power play de Pittsburgh?

Nashville      
Power Play Penalty Kill Total
Saison 2016-17 18.9% 80.9% 99.8
Playoffs 14.9% 88.1% 103

Et juste pour bien me faire comprendre, je ne crois pas que tout se joue sur les unités spéciales en séries éliminatoires, mais plus le jeu est serré à 5 contre 5, moins de buts sont comptés à égalité numérique, et plus ces unités prennent de l’importance, surtout dans un match de finale de la Coupe Stanley. C’est peut être un but en supériorité numérique qui va faire la différence dans le match le plus important de la série. Ou une performance incroyable du désavantage numérique. Qui sait?

Au niveau des coachs, je vois un match nul. D’un côté, un entraîneur expérimenté qui a participé à plusieurs finales sans jamais gagner et de l’autre, un entraîneur avec moins d’expérience ayant déjà remporté le précieux trophée.

Donc, je prédis une victoire de Pittsburgh en 6 (ou 7 mettons) parce que je prévois que la meilleure attaque va remporter un (autre) championnat. Mais aussi parce que je pense que Pittsburgh est une équipe mieux balancée et qui a beaucoup d’’expérience dans les grands rendez-vous, ce que ne possède pas nécessairement Nashville. Aussi, les Pingouins ont plus de profondeur à la position de gardien de but (si on prend en considération la situation des deux gardiens de but, et non seulement le gardien numéro un), et à la position de centre et ils possèdent, du moins sur papier, des unités spéciales plus performantes (au total) que celles de Prédateurs.

Enfin, peu importe l’identité de la ville qui regardera passer la parade de la Coupe Stanley, bonne finale à tous les amateurs de hockey. J’espère qu’elle sera à la hauteur de vos attentes. Et souhaitons que le hockey y soit célébré pour les bonnes raisons.

Que l’équipe avec le moins de jaune sur son chandail gagne …

Rule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *