WWE No Mercy – 24/09/2017

Directement de L.A., la division RAW de la WWE présente No Mercy !

Que dire de ce PPV dont les attentes étaient élevées ? Pour ma part, certaines ont été rencontrées, d’autres moins, avec comme résultat un gala de bonne qualité mais qui nous laisse un brin sur notre appétit.

D’abord et avant tout, l’aspect sportif de notre « sport-divertissement » favori fut, à mon avis, très satisfaisant. Chaque combat (Sauf peut-être la finale) rivalisant de moments marquants lors de combats âprement disputés.

Côté divertissement, si l’action nous aura diverti, le booking de l’événement a pu soulever des questions…Pas de grande surprise, pas de revirement, pas de choc, à part au niveau des CW mais ce n’était peut-être pas une agréable surprise, du moins, pour une majorité d’amateurs.

En pré-show, nous avons eu droit à notre dose hebdomadaire d’Elias Samson (Que j’adore en passant…) et on lui a même laissé terminer (Ou presque) sa chanson, coupée uniquement au moment où le mot « gras » allait arriver ! Chose qu’on devrait faire plus souvent d’ailleurs, on a tous deviné le mot qui s’en venait, la foule aussi, pas besoin d’en dire plus, c’était parfait comme « timing »…à répéter assurément !

Elias vs Apollo Crews (Avec Titus O’Oneil)

Victoire d’Elias Samson.

Pour ce qui est du combat en tant que tel, Apollo Crews s’est bien défendu mais on garde le cap avec Elias qui continue de passer au travers ses adversaires de belle façon, un Drift Away pour le compte de 3.

Carte principale :

Jason Jordan vs Miz © (Avec le Miztourage) -Pour le titre IC

Victoire de Miz avec l’aide du Miztourage et du Skull Crushing Finale.

Belle bataille, Jordan a de la difficulté à faire passer son personnage (Et qui n’en aurait pas…) mais quelque chose me dit que ce passage dans sa carrière (Fils de Kurt Angle) va finir par lui profiter à long terme. D’ailleurs, même en ce moment, y se passe de quoi quand il retire sa bretelle un peu comme son (faux) paternel le faisait, le genre de « ruthless agression » qui pourrait très bien lui servir en cours de route, et que dire de sa combinaison de Suplex assez unique en son genre…Bref, je ne laisse pas tomber avec lui pour le moment !

Finn Balor vs Bray Wyatt

Victoire de Finn Balor.

Qu’on fasse gagner Finn, c’est OK…Mais qu’on prenne la peine de laisser Bray le tabasser au point où il a failli quitter pour l’infirmerie avant le match, qu’il revienne diminué et qu’il réussisse quand même à battre Bray Wyatt de façon nette, 1, 2 et 3…ça me laisse perplexe. Que penser de Bray ? Non seulement il ne peut battre Finn dans sa version « Demon King », il ne vient même pas à bout de la version « humaine » amoindrie…

Cesaro & Sheamus vs Ambrose & Rollins ©  -Pour le titre par équipe

Victoire d’Ambrose et Rollins.

Tout un combat que celui-là ! Belle chimie entre les 4 combattants. Des athlètes de pointe qui ne déçoivent pas et ne sont pas avares de prouesses, puissance, voltige, psychologie, travail d’équipe et innovation dans le même match, que demander de plus ? Ohhh et un gros pouce en l’air pour le courage de Cesaro qui a dû se défendre avec les dents du devant en moins et un visage ensanglanté après avoir mangé le coin du ring en pleine face !

Nia Jax vs Sasha Banks vs Bayley vs Emma vs Alexa Bliss © (Fatal 5 Way) -Pour le titre de de la division féminine

Victoire de Bliss.

Encore une fois les filles ont livré un excellent spectacle, tout y était pour plaire au public qui s’était clairement rangé derrière les méchantes Bliss et Jax dès les présentations d’usage. Bonne idée de laisser la ceinture à Bliss avec la venue prochaine d’Asuka qui devrait poursuivre à RAW sa domination sur la division féminine amorcée à la NXT.

Roman Reigns vs John Cena

Victoire de Roman Reigns.

Ex-aequo avec le combat par équipe pour le titre de match de la soirée…Mais encore une fois, étrange « booking ».

Ici aussi, on se fout du résultat final mais on questionne la façon…Cena qui applique 4 AA à Reigns qui lui, n’a besoin que de sa combinaison SuperMan Punch/Spear pour écarter « Big Match John » ? Ok si on veut vraiment en faire le nouveau Cena, celui qui peut se faire marteler toute une soirée durant et revenir tel un surhomme pour terrasser son adversaire en 2 temps 3 mouvements mais le message de la WWE Universe est pourtant clair : On ne veut pas de John Cena v.2.0. On aurait pu croire que la WWE en a pris bonne note (Surtout après les promos menant au combat) mais visiblement, ce ne fut pas le cas, surtout si on considère le passage de flambeau à la fin du combat.

Autre point qui m’a titillé : Cena qui, pour la 1re fois en 15 ans, entend enfin les cris de la foule hostile à son endroit et fait mine de quitter pour lui faire plaisir ? Surtout par soir de « passation de flambeau » au lutteur le plus conspué des dernières années mais dont on veut faire le visage de la WWE malgré tout ? Aucune idée si c’était de l’improvisation mais à mon humble avis, c’était mal avisé et malaisant, je dirais même que le malaise a perduré une bonne partie du combat. Par chance, ce sont 2 athlètes (Qu’on les aime ou non) d’exception, capables de livrer des combats haletants qui en donnent pour leur argent au public, en ce sens, ce 1er affrontement entre les 2 fut une réussite.

Enzo Amore vs Neville © -Pour le titre CW

Victoire et nouveau champion : Enzo Amore.

Oupelaye…Seule décision discutable de la soirée selon moi. Tout ce que je peux voir c’est qu’on cherche à faire d’Enzo le nouveau Eddie Guerrero, non pas en termes de talent mais bien la gimmick « Lie, cheat and steal ». Sinon, comment Austin Aries et autres CW beaucoup plus talentueux n’ont pu tenir tête à Neville si Enzo lui, en est capable, ça demeure un mystère…

Braun Strowman vs Brock Lesnar © (Avec Paul Heyman) – Pour le titre Universel

Victoire de Brock Lesnar.

C’est la thématique de la soirée, la décision de garder Brock comme champion est aussi bonne qu’une autre mais tout est dans la façon. 10 minutes de combat, 1 F5, merci bonsoir. Après toute la construction autour du « monstre parmi les hommes » …C’est discutable, voire même, décevant de stopper son momentum de cette façon…D’ailleurs, parlant de déception, malgré un bel effort des 2 belligérants, c’est le seul combat qui à mes yeux, n’a pas livré la marchandise.

Clairement, on veut un Lesnar champion fort et incontesté (Et responsable de la première défaite de Taker en PPV) pour un affrontement de tous les instants à WM contre un Roman Reigns fort de victoires contre ce même Undertaker (Et responsable, jusqu’à maintenant, de sa retraite) et John Cena. On voit déjà d’ici les promos basées sur le voyage mémorable de Cena à Suplex City contre la bête, jumelé à la victoire de Reigns sur le même Big Match John, ainsi que les faits saillants de Reigns et Lesnar victorieux tous les 2 de l’Homme d’outre-tombe au plus grand spectacle de l’année, WrestleMania.

-FIN.


En tout et partout, je dirais que No Mercy a été un bon gala, de l’action du début à la fin, l’aspect sportif mis de l’avant fait du bien, surtout après un RAW avec approximativement 30 minutes d’action sur 3h et + de programmation. Ceci dit, on aime beaucoup le côté « inattendu » d’un événement, on aime être surpris et cette fois, ce ne fut pas le cas, si ce n’est que de façon décevante.

Je me répète mais ce que je retiens de ce PPV, c’est l’effort magistral livré par tous les combattants et le booking déficient au niveau, non pas des résultats finaux, mais bien de la « façon » d’y arriver.

N’empêche que je serai de la partie ce soir pour constater les retombées de cette soirée de gala, surtout avec l’annonce faite par le Miz (Et acceptée par Angle) d’amorcer la soirée avec un Miz TV accueillant Roman Reigns, ce qui laisse planer une ou des bonnes promos et peut-être, PEUT-ÊTRE, quelques surprises !

Au final, je conférerai une note de 4,5 sur 5 pour l’aspect sportif et de 2,5 sur 5 pour le divertissement, ce qui nous donne un 7 sur 10 pour cette édition de No Mercy 2017.

-El Cloun

 

 

 

 

 

1 thought on “WWE No Mercy – 24/09/2017”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *